Infos santé > LE TORTICOLIS PÉDIATRIQUE ET LA PHYSIOTHÉRAPIE

LE TORTICOLIS PÉDIATRIQUE ET LA PHYSIOTHÉRAPIE

Le torticolis pédiatrique, ou congénital, consiste en une rotation de la tête accompagnée d’une inclinaison en sens opposé. Les hypothèses les plus soutenues quant aux causes du torticolis congénital sont les traumatismes d’un muscle du cou (le sterno-cléido-mastoïdien) occasionnés par la sortie ou le positionnement du bébé dans l’utérus. La largeur du bébé et l’utilisation de forceps et ventouses seraient également des facteurs prédisposants.

La présence d’un torticolis peut entraîner plusieurs conséquences. Tout d’abord, il peut provoquer une asymétrie et un retard dans le développement moteur du bébé. Celui-ci, ayant la tête tournée majoritairement d’un côté, aura souvent tendance à négliger le côté opposé de son corps et de l’environnement. Cette situation causera souvent des asymétries et des difficultés notamment dans le développement des déplacements et les changements de position. Par ailleurs, le torticolis congénital est fréquemment associé à la présence d’une plagiocéphalie, un aplatissement du crâne causé par les forces appliquées sur le crâne du bébé.

Une évaluation avec un physiothérapeute spécialisé en pédiatrie permet de déterminer la sévérité du torticolis ou de la plagiocéphalie du bébé et d’évaluer son développement moteur afin de détecter toute asymétrie et tout retard. Le suivi comprend des techniques de relâchement musculaire, de renforcement et de stimulation motrice ainsi que la pratique et l’enseignement d’exercices variés à faire à la maison. L’évaluation et les traitements sont toujours réalisés sans douleur et dans un contexte de jeu.