Infos santé > Le traitement crânien

Le traitement crânien

Le traitement crânien

Le traitement crânien est une approche thérapeutique manuelle dont les principes proviennent de l’ostéopathie et qui peut être prodigué par un physiothérapeute ayant reçu  la formation adéquate.

Les os du crâne s’ossifient durant la croissance, mais chacun d’eux continue de bouger par rapport aux os adjacents grâce à des «joints» qu’on appelle des sutures. Ces mouvements sont nécessaires afin d’assurer un bon fonctionnement du corps sans amoindrissement physique ni douleur. Le grand nombre d’articulations composées par les os du crâne permet de fournir une amplitude articulaire assez large et la restriction d’un seul des os peut changer le fonctionnement normal de tous les os du crâne. Il peut alors en découler une des problématiques énumérées plus bas ou encore en accentuer une déjà présente.

Le principe du traitement crânien consiste à rétablir le rythme cranio-sacré ou mouvement respiratoire primaire (MRP). Celui-ci est un mouvement involontaire cyclique et rythmé (8-14/minute) sans lien avec la respiration et qui est  toutefois indispensable  au bon fonctionnement de l’organisme. Ce rythme est ressenti par les mains du physiothérapeute qui est alors en mesure d’identifier les os du crâne qui sont moins mobiles et ceux qui ont besoin d’être travaillés.

Ce type de traitement est bénéfique pour une multitude de  problèmes :

  • maux de tête;
  • douleurs ou dysfonction cervicale, dorsale ou lombaire;
  • douleurs ou dysfonction à la mâchoire;
  • post-commotion cérébrale;
  • problèmes de mobilité des nerfs;
  • symptômes qui affectent plusieurs systèmes (comme la fibromyalgie);
  • douleurs trop aiguës pour le traitement en thérapie manuelle;
  • problème de sinus;
  • problèmes à la suite d’une épidurale;
  • traumatisme à la tête à la naissance (type de présentation du bébé, utilisation de forceps/ventouse, sédation profonde de la mère, césarienne) ou durant l’enfance, l’adolescence ou à l’âge adulte.

 

Le MRP est déterminé par :

  • la motilité du cerveau et de la moelle épinière (qui est à l’intérieur de la colonne vertébrale);
  • la fluctuation du liquide céphalo-rachidien (liquide entre les différentes couches des méninges qui sont trois membranes superposées qui entourent et protègent le cerveau et la moelle épinière);
  • la mobilité involontaire du sacrum (extrémité de la colonne vertébrale) entre les iliaques (os formant le bassin);
  • la mobilité des membranes du crâne et de la colonne vertébrale;
  • la mobilité des os du crâne.

Les résultats de ce traitement se font sentir assez rapidement. Il n’est donc pas absolument nécessaire d’avoir recours à un grand nombre de traitements avant d’en sentir les bienfaits. Alors ne vivez plus avec vos douleurs et n’hésitez pas à nous consulter; quelques séances peuvent faire une grande différence dans l’amélioration de votre qualité de vie!

 

Référence : Killens, Doreen. L’approche crânienne en thérapie manuelle.7 au 9 mars 2014-Montréal