Infos santé > Dysfonction de la stabilité statique et dynamique de la colonne cervicale moyenne

Dysfonction de la stabilité statique et dynamique de la colonne cervicale moyenne

Qu’est-ce que la stabilité cervicale?

Commençons par un peu d’anatomie…

 La colonne est formée d’os, de ligaments, d’articulations et de disques. Ils font partie du sous-système passif. Autour de ces éléments, nous retrouvons les muscles stabilisateurs qui eux font partie du sous-système actif. Ces deux sous-systèmes, avec le  contrôle neuro-musculaire qui y est associé, assurent la stabilité de la colonne. Une stabilité adéquate représente l’équilibre entre ces sous-sytèmes afin de permettre des mouvements fluides et non douloureux du rachis dans une posture optimale. Un fonctionnement inadéquat d’un ou de plusieurs de ces éléments affectera donc la stabilité et causera des problèmes qui pourront toutefois être traités.

Comment reconnaître une instabilité cervicale?

 L’instabilité cervicale est la diminution de la capacité des muscles stabilisateurs du rachis à maintenir une bonne position des articulations des vertèbres à l’intérieur des limites normales. Les effets se font davantage sentir dans les positions où le jeu articulaire est le plus grand et donc là où il y a le moins de tensions des ligaments. Les causes de l’instabilité sont nombreuses : dégénérescence, traumatisme (accident de voiture, blessure sportive…), mauvaise posture, faiblesse et diminution du recrutement musculaire, mouvements répétés, laxité ligamentaire généralisée et  polyarthrite rhumatoïde.

Les symptômes

 Une personne souffrant d’une instabilité cervicale présentera les symptômes suivant : sensibilité de la colonne, douleur ressentie entre les omoplates et à l’épaule, mal de tête, spasmes musculaires de chaque côté de la colonne, irritation nerveuse cervicale, compression nerveuse cervicale, craquements cervicaux inattendus, besoin de se faire craquer la colonne, faiblesse, difficulté à soutenir la tête, raideur matinale, limitation fonctionnelle et positionnelle.

La mobilité peut paraître normale mais néanmoins cacher des zones trop ou peu mobiles en plus d’occasionner une mauvaise qualité du mouvement. Il peut il y avoir des périodes de blocage qui sont plus douloureuses et pendant lesquelles il y aura une perte marquée de la mobilité.

 Comment pouvons-nous vous aider en physiothérapie?

 Le plan de traitement dans de tels cas consiste à rétablir la mobilité des articulations, des fascias et des muscles et ensuite à rééduquer la musculature stabilisatrice en antérieur et en postérieur du cou afin d’éviter des épisodes de blocage et de douleurs. Les résultats sont obtenus par  la thérapie manuelle en clinique et aussi par des conseils posturaux et des exercices à la maison.

Les mêmes problèmes peuvent se produire au niveau de la colonne dorsale et lombaire et se traitent de la même façon selon leur région respective.

 

Source : Lévesque, Marie-France, Dysfonction de la stabilité statique et dynamique de la colonne cervicale moyenne, Partie 1 et 2, 2007, Rimouski.