Infos santé > Quantification du stress mécanique

Quantification du stress mécanique

La quantification du stress mécanique est un élément clé dans le processus de récupération suite à une blessure. Ce principe est primordial dans les blessures de surutilisation telles que les tendinites.

Qu’est-ce que le stress mécanique?
Il s’agit d’une contrainte physique transmise à une structure corporelle. En d’autres mots, le corps subit une force extérieure qui crée un stress sur les articulations, muscles, tendons, …
Le corps a une capacité exceptionnelle d’adaptation au stress. Il réussit à s’adapter aux exigences du quotidien. Par contre, il faut lui laisser le temps de gagner cette endurance, d’où l’importance d’augmenter le volume d’entraînement / intensité de l’activité de façon graduelle et contrôlée. Le corps s’adapte en autant que le stress imposé n’est pas supérieur à sa capacité d’adaptation. Il faut donc éviter la surcharge dans le but de prévenir les blessures de surutilisation. Le concept de la quantification du stress mécanique prend alors tout son sens.
La reprise d’une activité doit être faite de façon graduelle afin d’éviter de se blesser. Le corps n’est plus habitué à faire un même mouvement répétitif ou avec la même intensité. Les structures corporelles comme les muscles et leurs tendons n’ont plus la même endurance et sont plus sujets à s’irriter, d’où l’importance d’être graduel dans la progression des activités.
Ceci s’applique autant à une activité sportive (course à pied, vélo, tennis), qu’à une tâche à la maison ou au travail (ménage de printemps, entretien du terrain, clouer/visser).

Progression des activités :
Plusieurs facteurs sont à considérer dans la progression de vos activités : volume, intensité, poids, répétitions, vitesse, dénivelé.
L’un des plus importants est le volume d’entraînement qui représente la quantité totale de l’effort réalisé, soit par séance ou par semaine. Il comprend le nombre de séries, de répétitions et la fréquence (par jour ou semaine). Il est un bon indicatif du stress soumis au corps.

Il est recommandé de consulté un professionnel de la santé ou en entraînement (physiothérapeute, kinésiologue, entraîneur sportif) lors de la reprise d’une activité sportive après blessure ou afin d’éviter une nouvelle problématique.