Infos santé > La physio-oncologie

La physio-oncologie

La physio-oncologie

Plusieurs nous questionnent sur le lien entre la physiothérapie et l’oncologie. Voici un résumé qui témoigne de l’importance qu’a gagné l’approche de la physio-oncologie auprès de gens atteints de cancer. Les statistiques le démontrent, le taux de survie en lien avec les maladies reliées au cancer est en croissance. De ce fait, de plus en plus de patients sont amenés à reprendre leur quotidien après les traitements, mais avec des contraintes musculaires et articulaires. La physio-oncologie s’avère être une alliée précieuse pour aider les patients à reprendre leurs activités.

Ariane Pomerleau est physiothérapeute depuis 2012 et elle connait bien tous les défis des patients atteints d’un cancer ou en rémission. Les problèmes résultant des différentes interventions effectuées en oncologie telles que la radiothérapie, la chirurgie ou encore la chimiothérapie sont les suivants :

  • Le lymphœdème (enflure d’un membre en lien avec une mauvaise circulation)
  • Les adhérences cicatricielles qui causent une limitation du mouvement
  • La douleur
  • La fatigue
  • Les raideurs musculaires et articulaires
  • La perte de la masse musculaire due au manque de mobilité du patient
  • Les mauvaises postures et la crainte de bouger
  • La perte d’autonomie
  • Les pertes d’équilibre.

Le lien entre la physiothérapie et l’oncologie réside donc dans la pertinence des manipulations du physiothérapeute auprès de patients atteints de cancer autant avant, pendant et après les traitements.

Avant le traitement

Selon le traitement choisi, il faut parfois préparer le corps à obtenir une amplitude articulaire suffisante pour faciliter les interventions médicales. À titre d’exemple, à la suite d’un cancer du sein, la radiothérapie doit s’effectuer en plaçant le bras en élévation et cette position devra être maintenue quelques instants. Il est donc important d’avoir l’amplitude nécessaire, afin de permettre au patient de recevoir les traitements. La physio-oncologie intervient donc de façon efficace dans ce type de cas.

Pendant le traitement

En fonction de la condition du patient, le physiothérapeute peut aider à soulager la douleur et aide à prévenir certaines blessures.

Après le traitement

En prévision d’un retour au travail ou encore au sport, le physiothérapeute, à l’aide de la thérapie manuelle et des exercices, permet au corps de récupérer ses fonctions antérieures.

Nos interventions EN physio-oncologie

Soulager et traiter

Les sources de douleurs en lien avec la maladie du cancer et les traitements sont multiples. Il faut donc bien définir l’origine de celles-ci et voir si elles relèvent du système musculo-squelettique. Différentes modalités de traitement comme les techniques de thérapie manuelle, la thérapie myofasciale ou encore des techniques de massage sont utilisées de façon sécuritaire et elles sont adaptées à chacun. De plus, il est important d’enseigner un programme d’exercices pour favoriser la récupération à long terme dans un cadre de physio-oncologie.

Éduquer

Il est important d’informer et de sensibiliser le patient, afin qu’il soit capable de mettre en place des stratégies qui lui permettront de maintenir son autonomie et de gérer sa douleur. La compréhension des problèmes et de leurs origines est très importante pour permettre au patient d’être proactif et d’adopter les bons comportements.

La prise en charge d’un patient atteint de cancer en physiothérapie se doit d’être globale et sécuritaire pour atteindre les objectifs qui lui tiennent à cœur. Ensemble, avec le physiothérapeute, ils forment une équipe pour bien traverser cette période difficile et ensuite la mettre derrière lui.