Infos santé > Tendinopathie achilléenne (tendinite du tendon d’Achille)

Tendinopathie achilléenne (tendinite du tendon d’Achille)

Tendinopathie achilléenne (tendinite du tendon d’Achille)

Le terme « tendinopathie » réfère à une atteinte tendineuse qui peut se présenter avec ou sans inflammation. Dans le cas d’une tendinopathie du tendon d’Achille, la douleur est ressentie à l’arrière de la cheville. Les problèmes au tendon d’Achille sont souvent associés à une surutilisation de ce dernier. Les mouvements répétitifs (course, sauts…); les erreurs d’entraînement, comme l’augmentation trop rapide de la vitesse ou de la distance; une mauvaise chaussure ou la pratique d’activités inhabituelles peuvent amener ce type de blessure. Le tendon peut aussi être blessé par un traumatisme direct ou à la suite d’un mouvement explosif. Une douleur est alors ressentie en postérieur de la cheville, au talon ou aux deux endroits. En phase aiguë, nous pouvons observer un gonflement et une chaleur au tendon d’Achille. De plus, une tendinopathie dégénérative ou chronique amène souvent un épaississement du tendon. Lors d’une tendinopathie, les premiers pas le matin sont souvent difficiles, car une douleur ou une raideur importante sont ressenties en raison d’un stress intense sur le tendon. Une rupture complète du tendon peut également être envisagée en cas d’apparition brutale de la douleur, souvent associée à un bruit. L’évaluation en physiothérapie permet d’exclure cette hypothèse.

À l’évaluation, le physiothérapeute est en mesure de déceler la cause de la blessure (sports, travail, technique de course…) ou encore des problèmes reliés à la région lombaire ou aux membres inférieurs (manque de souplesse ou de force). Une évaluation plus approfondie du patron de course est souvent nécessaire afin de déterminer si la technique de course doit être ajustée. Lors de la phase inflammatoire, il faut prendre du repos et appliquer de la glace. Par la suite, des exercices d’étirement et de renforcement progressif sont ajoutés. Ils sont essentiels à la guérison.

Dans le cadre du traitement, le physiothérapeute s’assure de corriger la biomécanique inadéquate des membres inférieurs. La thérapie manuelle est souvent un atout permettant d’accélérer la vitesse de récupération. Votre physiothérapeute peut également vous guider concernant le retour aux sports et aux activités au moment opportun. Le stress mécanique appliqué sur le tendon blessé doit absolument être progressif afin d’assurer la guérison complète du tendon d’Achille.

Référence : Pathologie médicale de l’appareil locomoteur 2e édition.