Infos santé > Sciatalgie

Sciatalgie

Les symptômes
Qu’elles apparaissent insidieusement sur une longue période ou de manière brutale après le soulèvement d’une lourde charge, les douleurs lombaires avec irradiations au niveau de la fesse, la cuisse, la jambe et même le pied – les symptômes de la sciatalgie – sont fréquentes. En plus de la douleur; les gens peuvent ressentir des engourdissements, des picotements, des fourmillements, une impression de brûlure, des élancements, etc.

Il est important de savoir qu’en cas de sciatalgie, des douleurs dans la jambe peuvent être présentes malgré une absence de douleur au dos. La majeure partie du problème à l’origine des douleurs provient néanmoins le plus souvent de la région lombaire et, secondairement, du membre inférieur.

Le nerf sciatique
Ces symptômes sont dus à une irritation du nerf sciatique, d’où le nom sciatalgie. Le nerf sciatique prend naissance dans les racines L4 à S3. Il descend dans la fesse pour passer à travers le grand foramen ischiatique au niveau du bassin et entre le muscle piriforme (ou pyramidal) et le muscle obturateur interne. Il poursuit sa trajectoire sur la face arrière de la cuisse et est recouvert par le long chef du biceps fémoral de l’ischio-jambier et le fascia, qui le relie aussi au semi-membraneux de l’ischio-jambier. Arrivé au creux poplité derrière le genou, il se divise en nerfs fibulaire et tibial. Plusieurs petites ramifications s’y rattachent, tout comme les racines d’un arbre. Le nerf sciatique est le plus important du corps en volume et en longueur. C’est sans doute pourquoi il est si connu!

Les causes
La prévalence de la sciatalgie varie selon l’origine du problème. Lorsque la sciatalgie est d’origine radiculaire, le problème lombaire irrite une racine nerveuse à proximité et peut produire des symptômes n’importe où sur le trajet du nerf, c’est-à-dire du bas du dos au pied. Par contre, lorsque la sciatalgie est d’origine segmentaire, le problème lombaire irrite un segment de la moelle épinière et cause des symptômes sur une région de la peau associée à ce segment (on parle alors de dermatome) et/ou au niveau musculaire, se présentant surtout sous forme de faiblesse (on parle alors de myotôme).

Les causes les plus connues de la sciatalgie sont la hernie ou le bombement discal, mais il peut aussi s’agir de l’irritation d’une articulation lombaire due à une raideur ou à une instabilité. On parle alors d’irritation radiculaire du nerf sciatique. La présence d’adhérences ou d’interfaces autour du nerf sciatique peut causer une irritation et diminuer sa mobilité – les nerfs sont très sensibles à l’étirement et à la compression. Des adhérences autour du nerf accompagnées d’une tension musculaire inappropriée sur son trajet peuvent limiter son glissement et favoriser son étirement, puis éventuellement l’irriter et ainsi provoquer des symptômes.

Ceux-ci peuvent différer d’un individu à l’autre selon que l’irritation du nerf sciatique est due à une compression et/ou une diminution de mobilité de nerfs secondaire à des interfaces sur son trajet. Les symptômes varient aussi selon l’endroit de la compression et/ou des interfaces. Donc, les symptômes de la sciatalgie peuvent varier en fonction de sa ou ses causes. Des douleurs dans la fesse peuvent aussi provenir d’un problème coxo-fémoral ou sacro-iliaque.

Le traitement
En phase aigüe de sciatalgie, il est important de limiter les mouvements et les postures qui augmentent les symptômes, mais tout de même essayer de continuer à rester en mouvement selon vos symptômes. Une évaluation par un physiothérapeute permettra de mettre en lumière les causes du problème et d’agir en conséquence. Le physiothérapeute vous expliquera votre problème, utilisera les techniques de thérapie manuelle nécessaires à votre guérison et vous donnera des exercices adaptés à votre état ainsi que des conseils à appliquer dans votre quotidien.