Infos santé > Tendinite ou tendinose à l’épaule

Tendinite ou tendinose à l’épaule

iStock_000003674536_Small

Pour bien comprendre ce qu’est  une tendinose à l’épaule ou tendinopathie de la coiffe des rotateurs, il faut comprendre les caractéristiques d’un tendon. Il s’agit du lien entre les muscles et les os. La force générée par les muscles est donc transmise aux tendons pour faire bouger les os et donc créer un mouvement. Les tendons sont composés de fibres de collagène qui sont disposées de façon parallèle, de vaisseaux sanguins (ce qui procure un potentiel de guérison) et de vaisseaux lymphatiques. Un tendon peut être lésé lors d’un étirement agressif, d’un mouvement répété ou d’une surcharge à l’entraînement. Le tendon entre alors dans une phase inflammatoire aiguë que l’on appelle tendinite. Cette phase dure environ une semaine. Par la suite, le tendon entre dans une phase de  tendinose. Les fibres de collagène sont discontinues,  désorganisées, plus petites et moins denses. Il est à noter qu’il n’y a pas nécessairement de cellules inflammatoires dans le processus de tendinose. Des changements dans la structure des tendons les rendent douloureux, moins forts et plus susceptibles de déchirures.

Les facteurs de risque pour développer une tendinose à l’épaule sont les activités nécessitant des mouvements répétitifs du bras (plus de deux mouvements par minute), des mouvements avec les bras au-dessus de l’épaule, des mouvements de rotation ou d’extension du bras et des postures prolongées avec le bras vers l’avant et le côté (souris d’ordinateur éloignée du corps). Ces positions et gestes qui sont plus à risque amènent une perturbation de la circulation sanguine, ce qui est un des facteurs qui contribue à l’apparition de la tendinopathie.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le traitement privilégié pour la tendinose n’est pas le traitement par anti-inflammatoires, car tel que mentionné plus haut, il y a très peu de cellules inflammatoires à l’intérieur des tendons affectés. La première étape en vue du rétablissement consiste à modifier les facteurs qui ont contribué à l’apparition de la douleur, tels que le poste de travail, la posture et l’entraînement.  Les études ont  démontré que la thérapie manuelle, prodiguée par des physiothérapeutes et combinée avec les exercices thérapeutiques aide à obtenir un soulagement plus rapide des symptômes.  À long terme, le maintien des exercices thérapeutiques aide à prévenir les récidives.  Le programme de rééducation donné par un physiothérapeute peut inclure, selon le cas, des exercices de mobilisation de l’épaule, des étirements de la capsule articulaire, des étirements musculaires ainsi que des exercices  de renforcement et de contrôle musculaire.

Dans la majorité des cas, la physiothérapie présente une solution rapide et efficace pour traiter les problèmes de tendinite et tendinose à l’épaule.

 

Ref : Bergeron, Yves; Fortin, Luc; Leclaire, Richard (2008). Pathologie médicale de l’appareil locomoteur. Montréal : Edisem, 1444 p.

Xu Y, A.C. Murrell G. The Basic Science of Tendinopathy. Clin Orthop Relat Res. 2008; 466:1528-1538