Puncture physiothérapique avec aiguilles sèches (PPAS, ou UASD)

La puncture physiothérapique avec aiguille sèche (PPAS) est une technique de traitement qui peut être utilisée par un physiothérapeute ayant obtenu la certification délivrée par l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec à la suite de la réussite d’une formation rigoureuse sur l’utilisation des aiguilles sous le derme.

Comme son nom l’indique, il s’agit de l’utilisation d’une aiguille sèche similaire aux aiguilles d’acupuncture. Il est important de comprendre que ces aiguilles sont utilisées à des fins thérapeutiques différentes de celles de l’acupuncture traditionnelle basée sur une approche holistique ancestrale chinoise.

La PPAS du physiothérapeute produit un effet local dans la région où les aiguilles sèches sont utilisées. On l’emploie pour traiter différentes atteintes, telles que :

  • Points gâchettes (nœuds) dans un muscle
  • Tendinopathie et ténosynovite
  • Enflure post-traumatique
  • Cordon musculaire douloureux

La PPAS consiste en l’introduction d’une aiguille stérile dans la structure ciblée, la puncture ayant pour but de créer certaines réactions favorables dans le corps qui agissent sur la diminution de la douleur et l’amélioration de la fonction ciblée. Deux techniques d’insertion sont surtout utilisées. La première produit un mouvement de va-et-vient à l’intérieur de la structure atteinte. La deuxième laisse l’aiguille en place pour une période de 10 à 15 minutes.

Les effets thérapeutiques documentés des aiguilles sèches sont nombreux : relâchement neurophysiologique des points gâchettes, régulation du tonus musculaire et production d’une hyperémie locale (augmentation de la circulation sanguine). Ce sont les effets les plus intéressants obtenus grâce à cette technique. Une grande majorité de la population répond très bien à cette approche, mais bien entendu, il ne faut pas avoir de phobie des aiguilles, car c’est l’outil à la base de la PPAS.